• La ronde du terroir 2014
     

    13km200 et 300m de dénivelé positif

    La ronde du terroir 2014

     

    Cette fois nous y sommes ; l'hiver est bien là... Le thermomètre a chuté et le mistral s'est levé..
    Pour beaucoup de coureurs à pieds c'est l'époque de la coupure annuelle qui se profile...
    Bien au chaud dans mon lit j'entends le vent rugir et je pense à dimanche matin où je me suis inscrit pour la 4ème fois à la ronde du terroir de Beaumes-de-Venise...

    Je me souviens de cette course magnifique au parcours difficile mais somptueux au milieu des dentelles de Montmirial...
    Que dire sur ce lieu... des falaises de calcaires dont les cimes semblent toucher le ciel Provencal, au pied de chaque montagne des villages pittoresques entourés de vigne et de magnifique forêts, avec des panoramas à couper le souffle.


    Même en plein hiver faire une course ici est magique...

    Pour moi se sera peut-être mon dernier défi de 2014 et j'ai donc envie de profiter au maximum de moment car ma prochaine course aura peut-être lieu que fin janvier 2015...


    Voici le profil de la course : les 2 premiers kilomètres sont assez roulant puis on enchaine une longue série de montées sur environ 8 km avec peu de répits et pour finir des descentes très pentus :

    La ronde du terroir 2014




    Franchement les organisateurs devraient faire une version de cette course au printemps ; je pense qu'avec un temps chaud ce parcours doit être génial...



    Après 30mn de voiture j'arrive à Beaumes-de-Venise : il est 8h15

    La ronde du terroir 2014




    Après avoir retiré le dossard je retrouve des amis  Pat, Phil et Christ et on prend la pause pendant l'échauffement :

    La ronde du terroir 2014




     
     Puis arrive enfin le moment du départ.

    Je pars au côté de Christ et on doit faire quelques zig-zags pour éviter les chutes tant au départ c'est compliqué pour trouvé le bon tempo et se frayer un chemin au milieu des coureurs, après la première bosse dans le village et quelques frictions ; on commence à trouver nos marques avec Christ, pour le moment tout va bien, le tempo est assez soutenu mais mes jambes répondent bien, je vais rester ainsi au niveau de Christ encore pendant environ 1 km puis on arrive à la première montée sur un sentier détrempé avec beaucoup de boue ; Christ est parti seul devant ; moi j'ai un peu baissé de tempo car maintenant le rythme du début de course est un peu trop soutenu pour moi...

    La ronde du terroir 2014



    Enfin arrive les choses sérieuses de longues montées entrecoupé de rares descentes ; rapidement on est dans le dur...



    La ronde du terroir 2014

    J'ai toujours en ligne de mire Christ mais je ne peux pas aller plus vite, je poursuis donc la montée à mon rythme, puis j'arrive au sommet et je bascule :

    La ronde du terroir 2014




    A partir de maintenant c'est des longues descentes où je tente de hausser le rythme ; hélas comme souvent j'ai du mal à aller plus vite ; je suis pas un bon descendeur et d'ailleurs je me fais reprendre par plusieurs coureurs. Je passe au 10km en 52mn et malgré les trois derniers kilomètres très roulants je ne peux pas faire mieux que 1h04mn24 soit 2mn23 de plus qu'en 2011.

    Christ lui réussi un excellent chrono de 1h02mn55 et améliore son record de plus de 2mn, Phil est toujours sous ce mur infranchissable pour moi de 1 heure avec un chrono dont je rêve de 58mn33 et termine 10ème V2, Pat lui fait 6mn de moins que l'année dernière en 1h20 ; bravo à lui pour sa progression.

    Quant à moi j'ai mis fin à une spirale où je mettais 1mn30 de plus tous les ans :

    2011 : 1h02mn01
    2012 : 1h03mn11
    2013 : 1h05mn43
    2014 : 1h04mn24

    Je suis 132ème sur 368 au classement général et 25ème sur 71 au classement vétéran 2.

    La ronde du terroir 2014




    Une belle course toujours aussi difficile car il faut avoir tous les talents : être rapide sur le plat, bon en montée et être un excellent descendeur...

    Au niveau de l'organisation tout était parfait comme à chaque édition, le parcours parfaitement balisé, la dotation pour chaque coureur superbe : une bonne bouteille de vin et un t-shirt, ravitaillement et buffet parfait...

    Le rendez-vous est pris pour 2015.


    votre commentaire
  • Pour la première fois j'ai participé hier au Trail des truffières, un joli trail qui a lieu tous les ans à Saint-Paul-les-Trois-Chateaux dans la Drôme.
    Trois épreuves sont au choix un 20.6km avec + 590m de dénivelé positif, un 27.5km avec + 1100m de dénivelé et enfin un très difficile 48km avec + 1700m de dénivelé positif.

    J'ai choisie la prudence et je me suis donc inscrit au 20.6km ; et j'ai bien fait car déjà ce trail "découverte" c'est du costaud.

    Le départ de l'épreuve était à 8h45 et je suis arrivé vers 8h00 ; après avoir retiré mon dossard je prend quelques photos avant de partir m'échauffer :

    Trail des truffières

    Trail des truffières

    Trail des truffières

    Trail des truffières

     

    On est nombreux à avoir fait le déplacement et le niveau des coureurs est relevé ; l'animateur cite le nom de plusieurs champions qui seront présent au départ.
    Le temps est très humide avec un brouillard épais mais il va se lever dès le départ de la course. Il fait frais mais trop froid et une fois le soleil levé les conditions météo seront idéales.
    Le départ est donné et je pars à un tempo raisonnable j'ai observé le profil de la course et je sais que trois grosses montées nous attend et il va falloir en gardé sous les pieds.

    A cause des fortes pluies des jours derniers le sol est détrempé ; il y a beaucoup de boue et à de nombreux endroit les chemins se sont transformés en petit ruisseaux ; au début je tente d'éviter les flaques mais très vite j'ai compris que c'est inutile... La douche sera bienvenue après la course.

    Cette course est une longue succession de passage en monotrace et on se fait vite enfermé ; les descentes sont particulièrement glissantes et il faut bien surveiller ses appuies et ses trajectoires.. Jusqu'au 10ème kilomètre là où est le 1er ravitaillement les sensations sont correctes et réussis à maintenir une moyenne d'environ 10km/h mais à partir du 10ème kilomètre les jambes se font de plus en plus lourdes et malgré mon départ prudent je commence à tirer la langue ; dans les montées j'alterne marche et course lente et j’attends avec impatience le 2ème ravitaillement au 14ème km car je sais qu'après il y a quasiment plus que de la descente..

    Le 14ème km arrive enfin mais maintenant il va falloir au mieux gérer la descente et les nombreuses relances ; sans glisser et sans tomber. Puis à environ 1km de l'arrivée on arrive devant un dernier mur ; cette dernière montée fait très mal aux jambes ; il est temps d'en finir je suis lessivé..

    Puis arrive la ligne d'arrivée je regarde mon chrono 2h08mn24 je termine 164ème sur 341 coureurs et je suis 22ème en V2.

    Cette course est magnifique bien très difficile, les paysages sont somptueux. Au niveau organisation que du bon, il manque juste pour moi le balisage des km (car tous les coureurs n'ont pas un gps !)

    Voilà une bien belle course à refaire.

    Trail des truffières


    1 commentaire
  • Virade de Piecaous 2014

    Parcours de la course fait par mon pote Christ :

    En ce beau dimanche de mi-octobre j’ai participé à « la Virade de Piecaous » une très belle course qui a lieu tous les ans à Saint-Saturnin-les-Avignons.
    Bien que d’une distance modeste de 10.5 km cette course est un mélange de course sur route et de course nature avec un sentier pierreux et une belle montée au 6ème kilomètre :

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Cette course c’est surtout un rendez-vous festif pour tous les amoureux de course à pied. L’organisation du club « Les Baskets Fumantes » est au top du top, balisage du lieu de stationnement, accueil sur le parking, retrait des dossards hyper rapide, cadeaux à chaque coureurs de qualité : un T-shirt technique de marque et une grande bouteille de bière spéciale, café offert, musique et animation parfaite et une ambiance chaleureuse réservée à tous les coureurs..

    Virade de Piecaous 2014



    D’ailleurs les coureurs le savent et cette année malgré des inscriptions uniquement en ligne ce n’est pas moins de 644 coureurs qui ont pris le départ du 10.5km ; le bouche à oreille à bien fonctionné et c’est largement mérité.

    Je devais venir avec mon ami Xavier mais hélas il s’est blessé au travail et c’est donc seul que je me rends à Saint-Saturnin vers  8h00 ce matin ; une fois sur place je retire mon dossard et je profite de l’ambiance qui monte petit à petit.

    Virade de Piecaous 2014

    Plusieurs coureurs sont venus déguisés :

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Je retrouve des amis dont Pat Runner, Christ et Thierry : j’immortalise le moment par une photo puis je m’échauffe tranquillement.

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Puis arrive le moment du départ ; on est effectivement nombreux à prendre le départ et cela frotte un peu dans le peloton… Pat et Christ se sont positionnés près de moi ; on est plutôt haut dans le peloton pourtant il nous faudra prêt de 20 secondes après le départ officiel pour franchir la ligne de départ ; il nous faudra encore environ 1km avant de pouvoir prendre un rythme régulier tant on est nombreux et que forcément au début cela coince un peu..

    On traverse Saint-Saturnin où un orchestre et de nombreux spectateurs nous encouragent ; dès la sortie du village il y a une première bosse ; je préfère ralentir ; j’ai fait l’erreur de partir trop vite sur le semi-marathon du Luberon ; aujourd’hui je tempère mes ardeurs..

    Entre Saint-Saturnin et Jonquerette il y a environ 2km de parcours plat ; Christ est bien et prend un tempo plus rapide que le mien ; je laisse partir ; je sais que vouloir revenir sur lui va me mettre dans le rouge…

    Puis on arrive à la cote de Jonquerette qui débute par un faux-plat montant sur environ 1km puis cela se corse petit à petit, je poursuis à mon rythme et petit à petit je reprend des coureurs et à la sortie de Jonquerette je reviens au niveau de Christ .

    A partir de maintenant on va se motiver mutuellement ; on quitte la route pour prendre un sentier qui devient très pierreux dans la petite descente qui précède la dernière montée ; la plus difficile..

    Certes les pourcentages ne sont pas énormes mais après  environ 3km de montées les derniers mètres sont pénibles et piquent un peu dans les jambes..

    Puis au niveau de l’antenne de télévision on bascule vers Saint Saturnin tout en bas dans la vallée ; la descente est rapide mais facile et dure environ 3km ; avec Christ on est toujours coude à coude, puis se profile les 2 derniers kilomètres on est rentré à nouveau dans Saint Saturnin, on lâche rien et enfin on arrive sur le stade ; un dernier effort et avec Christ on passe la ligne d’arrivée  cote à cote, je regarde mon chrono 49mn06 soit 20 secondes de moins qu’en 2012 où j’avais fait 49mn26.. Christ qu’en à lui a pulvérisé son chrono de l’année dernière où il avait fait 52mn14 soit 2mn8 de moins.

    A l’arrivée comme chaque année le buffet est somptueux : il y a de tout à profusion et on a même droit à une petite bière pression… Que du bonheur..

    Virade de Piecaous 2014

    Virade de Piecaous 2014

    Puis Pat nous rejoint il a lui aussi énormément progressé depuis l’année dernière ; il a mis 6mn de moins ; bravo Pat.

    Les résultats définitifs : le 1er termine en 34mn05 – 644 classés

    Pierre AVON termine en 49mn11 à la 174ème place
    Christ termine en 49mn19 à la 176ème place
    Moi en 49mn19 à 177ème place
    Jérôme ALBERTI en 54mn01 à la 310ème place
    Thierry BLATTES en 55mn46 à la 362ème place

    Visiblement l’organisation a tenu compte du temps officiel et non du temps de passe sur la ligne de départ ; dans ce cas à quoi sert la puce ??

    En tout cas très heureux de mon résultat et de ma course et merci à l'organisation.

    Voilà une belle course, dans un beau village… A refaire et à refaire encore !!!

    Virade de Piecaous 2014

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Semi-marathon du Luberon 2014

     

     

    Le semi-marathon ou autrement dit un demi-marathon ; certes la distance est raisonnable 21.1km et le corps n’est pas mit à rude épreuve comme sur le marathon.
    Néanmoins le semi-marathon reste une course difficile pour ceux qui souhaite réaliser un bon chono, sur un 10km il suffit de donner son maximum sans trop gérer son rythme cardiaque ; sur un marathon l’effort est principalement dans l’endurance ; mais sur un semi-marathon la réussite dépend grandement de la gestion de son effort.

    Après 4 marathons j’avais envie cette année de refaire un semi-marathon car c’est une distance que j’ai toujours appréhendée, et donc avec mon ami Xavier nous nous sommes fixé le semi-marathon du Luberon comme objectif de la rentrée.

    J’ai fait peu de semi-marathon et la plupart avait beaucoup de dénivelé ou étaient des course de montagne (semi-marathon du Mont Ventoux) ; le seul vraiment roulant où j’ai participé s’était le semi-marathon de Nîmes en mai 2011 où j’avais réalisé 1h43 et donc cette année je souhaite voir où je me situe.

    Le semi-marathon du Luberon n’est pas un semi tout plat ; en effet il y a environ 150m de dénivelé et bien entendu cela change la donne et donc je me suis fixé un objectif de 1h45 soit 12km/h de moyenne.

    Semi-marathon du Luberon 2014

    Cette vitesse je réussi à la tenir sur 10 ou 12km à l’entrainement mais tenir à ce rythme sur 21km je ne l’ai jamais fait ; même si je fais des sorties longues de plus de 20km c’est toujours à un rythme plus lent…

    Xavier quant à lui a déjà réussi le temps de 1h43 sur ce semi-marathon en 2012 et souhaite refaire aussi bien cette année.

    Pour ma part je connais le parcours pour avoir fait 2 fois le marathon et dont la 2ème partie du parcours est celui du semi-marathon.

    Le grand jour est enfin arrivé, je me suis levé à 5h15 et j’ai rendez-vous à l’autoroute à 6h45 avec Xavier et Bertrand un nouveau amis runner qui nous amène à Pertuis.

    Nous sommes partis assez tôt et on arrive sur place vers 8h00, il fait encore frais mais le ciel est dégagé et on aura beau temps pour la course. Une fois les dossards retirés on a beaucoup de temps pour boire un café et s’échauffer tranquillement ; on regarde le départ du marathon à 9h00 puis du 10km à 9h30 le départ du semi-marathon est à 10h00.

    Semi-marathon du Luberon 2014

    Semi-marathon du Luberon 2014

    C’est la fête du running à Pertuis non seulement il y a un marathon, un semi-marathon et un 10km mais il y a aussi une randonnée de 10km et une marche nordique ; au total on est 3500 coureurs toutes épreuves confondus.

    Semi-marathon du Luberon 2014

    Semi-marathon du Luberon 2014

    Comme tous les ans, l’esprit festif est palpable, de nombreux coureurs se sont déguisés et c’est la bonne humeur qui règne avant le départ.

    Semi-marathon du Luberon 2014

    Enfin le départ arrive, pour évité les ralentissements du début de course on s’est positionné prêt de la ligne de départ et dans l’euphorie on démarre à un rythme très élevé avec Xavier ; d’ailleurs le 1er kilomètre est bouclé en seulement 4mn20 ce qui pour moi est très rapide.

    Pour le moment je me sens super bien et je me surprend même à accélérer par moment, pourtant dès le 3ème kilomètre j’observe mon cardio qui vient de dépassé les 170 pulsations ; je réalise que je suis bien trop haut au niveau cardiaque pour un semi-marathon !!
    Aussi je dis à Xavier que je ralentis et je le laisse partir à son rythme, je me cale sur un tempo de 160/165 pulsations au maximum et pendant  environ 5 km cela se passe bien, au niveau du temps je suis bien j’ai même environ 2mn d’avance sur mon tableau de marche..
    A partir du 8ème km je dois ralentir légèrement pour maintenir mon rythme cardiaque sous les 165 pulsations mais je ne suis pas inquiet car je sais que j’ai un peu d’avance ; le parcours est vallonné et  c’est difficile de savoir pourquoi le rythme s’emballe par moment..
    Puis arrive le 10ème km ; pour être dans les clous je devais passé en 50mn ; finalement j’ai encore un peu d’avance je passe en 49mn15 mais je vois bien que mon avance diminue rapidement et je me demande si je serais encore dans les clous au 12ème km.
    Au 12ème km justement j’ai la confirmation que ma vitesse a bien baissé je passe en 1h01 ; j’ai déjà une minute de retard sur mon tableau de marche et malheureusement je sens les forces m’abandonnées ; d’un coup je vis l’enfer ; je n’ai plus rien dans les jambes ; je cours à 10km/h et mon cardio ne baisse pas sous les 165 pulsations… Je viens de cogner dans le mur..

    Des dizaines et des dizaines de coureurs me reprennent ; certains avec des mots d’encouragement : « Allez courage il reste plus que 9km » ; je viens de réaliser que je suis parti trop vite et vouloir rester au contact de Xavier dès le départ était une erreur que je paye cash.

    Bertrand revient à mon niveau ; il a mieux gérer son effort et part devant moi ; il m’encourage à le suivre mais je ne peux pas ; je lui dis « je suis livide !!! » ; maintenant il me reste plus qu’à serrer les dents et tenir jusqu’à l’arrivée en limitant la casse.

    Entre le 13ème et le 15ème km c’est horrible, par moment je suis obligé de trottiner tellement je me sens vidé ; dans une petite montée après le lac ; je suis même obligé de marcher ; puis à partir du 15ème kilomètre je retrouve un peu d’énergie ; ce n’est pas pour autant l’euphorie mais je réussi à maintenir un tempo entre 5mn et 5mn30 au kilomètre ; je regarde les minutes de retards s’accumulées et je sais que mon objectif de 1h45 ne sera pas atteint.

    Les derniers kilomètres sont presque aussi éprouvants que lors de mes deux marathons ; pourtant cette année j’ai fait 21km de moins ; comme quoi on peut se mettre minable en quelques kilomètres seulement..
    Encore un dernier effort et je passe la ligne d’arrivée en 1h51mn43 soit 7mn de plus que mon objectif de départ...

    Mais j'ai limité la casse en terminant 267ème sur 795 coureurs

    Semi-marathon du Luberon 2014


    Forcément un peu déçu à cause de ma mauvaise gestion de course ; et dans ce sport l'erreur se paye cash...
    Ce n’est pas grave, on apprend toujours de ses erreurs, et je tenterai de faire mieux la prochaine fois.
     

     

    Xavier réussi un excellent temps de 1h45 pourtant sa préparation était incomplète et il n'était pas super bien au départ ; bravo à lui qui termine 30ème en V2 !!! 

     

    Bertrand pour qui s'était sa 1ère course claque 1h47 ; un sacré chrono pour une première. 

    Semi-marathon du Luberon 2014

     

    Voilà sinon une super ambiance à Pertuis et un très bon moment de run, au niveau organisation balisage parfait, retrait des dossards parfaits, un beau tee-shirt technique et une bonne bouteille, ravitaillements parfait sauf le buffet à l’arrivée un peu maigre à mon goût. Sinon un très bon esprit festif. Bravo et merci à tous les bénévoles.
    Rendez-vous en 2015...

    Semi-marathon du Luberon 2014


    4 commentaires
  • La véronique 2014

    Ce dimanche matin j'ai participé pour la première fois à "La véronique" une course pédestre de 10km qui a lieu depuis 3 ans à Saint Restitut un magnifique village du sud de la Drôme (26 près de Bollène)...

    C'est mon ami Xavier qui m'a proposé cette course et c'est avec lui que je découvre ce beau village typique de la Drôme, Saint Restitut est à seulement 8 km de Bollène et donc de la vallée du Rhône avec son cortège de nuisances : autoroute, centrale nucléaire.... Pourtant dès que l'on arrive à Saint Restitut on a l'impression d'avoir changé radicalement de région ; ici on est face à un village traditionnel typique de la Provence, dans un écrin de verdure s'élève une magnifique chapelle hexagonale et le panorama est somptueux...

    La véronique 2014

    La véronique 2014

    Nous arrivions comme on dit en terre inconnue ; mais dès les premiers instants nous sommes agréablement surpris ; le parking de la course est bien balisé et des bénévoles nous indiquent où nous pouvons nous garer...

    La véronique 2014

    Ensuite c'est simplement grandiose ; tout a été prévu pour l’accueil et le bien être du coureur à pied, pour le retrait du dossard des stands bien balisés avec beaucoup de bénévoles pour un traitement rapide et efficace, un cadeau superbe pour tous les coureurs un superbe sac de randonné avec une magnifique bouteille de vin au style déco, puis à l'extérieur, un petit café gracieusement offert ou un verre d'eau fraîche après l'échauffement... Une boutique spécial running sur place avec de belles promos... Un animateur et de la musique pour faire monter l'ambiance...

    La véronique 2014

    La véronique 2014

    La véronique 2014

    La véronique 2014

    Avec Xavier on en reste sans voix car pour 10 € tout cela nous semble très correct... Mais nous n'avons pas tout vu !!!

    Après un échauffement dans la bonne humeur, arrive le moment du départ, au niveau météo les conditions sont idéales, un temps beau ensoleillé avec un mistral modéré...

    La véronique 2014

    Cette course pour moi et pour Xavier c'est une première... 10km cela semble facile... Mais s'était mal connaître "La Véronique" bien sûr la distance est de 10km mais "Véronique" nous a réservée quelques surprises.... Cette course est magnifique car c'est un condensé de trail, de panoramas somptueux, de passages techniques et de... surprises !!!

    Nous somme environ 300 coureurs au départ de cette belle course nature...

    KM 0 : le départ... La course commence très fort sur environ 1km, une belle montée avec des passages assez difficiles... Le cardio s'emballe vite ; après seulement 500m je suis déjà à 160 pulsations ; Xavier vient de me doubler... je le vois partir mais je ne veux pas me mettre dans le rouge et je le laisse filer.. Dès le 1er kilomètre on a droit à du monotrace ; après un arrêt net au 1er monotrace, le tempo devant et derrière moi semble adapté je reste fixé sur mon cardio qui oscille entre 160 et 165 pulsations ; je suis à la limite mais je gère...

    KM 4 : Après 4km de montée et pas mal de monotraces on arrive vers les caves cathédrales ; encore environ 1km et on rentre dans ces caves grandioses et  mystérieuses ; ici c'est immense et des torches ont été placées tout le long du parcours pour nous éclairer ; c'est magique, cet endroit insolite me laisse des étoiles dans les yeux..

    La véronique 2014

    KM 6: Après les superbes caves, "Véronique" nous a réservée une petite surprise les "montagnes russes" ; et c'est bien le terme qui convient ; chaque bosse fait très mal aux mollets et oblige à de nombreuses relances... Ensuite on en prend plein les yeux avec le panorama sur Saint-Paul-les-trois-chateaux : sublime !!!

    La véronique 2014

    KM 8 : Toujours du monotrace avec beaucoup de relance, des virages, des pierres, des racines mais un balisage parfait : chaque racine ou pierre représentant un danger est balisé, le parcours est fléché, des panneaux indiques chaque points dangereux, des bénévoles sont parfaitement positionnés à tous les endroits où le coureur pourrait avoir un doute... Un balisage parfait !!!

    Maintenant je jette mes dernières forces, on rentre dans le village et je franchie la ligne d'arrivée en 56mn23... Xavier est arrivé en 53mn et le premier en 39mn...

    A l'arrivée les surprises ne sont pas terminées... Chaque dame se voit offrir une rose, dès la ligne franchie une charmante hôtesse nous remet une bouteille d'eau puis on rejoint le buffet... et quel buffet !!! Ben avec Xavier on en reste sans voix :  des sandwichs, du raisins, des abricots, des barres de céréales, des croissants et des pains au chocolat, des gâteaux, des bonbons, du coca et plein de boissons....

    Et aussi une tombola.... des cadeaux somptueux pour les meilleurs...

    Tout cela pour 10 € !!!! Incroyable !!!!

    Superbe course à tout niveau, que dire ; un très beau village, une très belle course, une super ambiance et une organisation au top.

    Rendez-vous pour 2015 !!!

    MERCI VERONIQUE !!!

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif

    Ce lundi 9 juin j'ai participé pour la première fois à la course "la falaise de Joucas" un très beau trail de 12.4km +400m de dénivelé positif.

    La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif

    J'ai rendez-vous à 7h00 avec mon ami Xavier qui passe me chercher et direction le Luberon et le joli village de Joucas. La journée promet d'être chaude car déjà il fait plus de 20 ° C et la température ne va pas cesser de grimper jusqu'à l'heure du départ à 9h00.

    On arrive après une heure de route et on file retirer les dossards, puis c'est parti pour un petit échauffement.

    La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif


    Je ressens un point douloureux dans le bas du dos, samedi après-midi en ramassant un outil dans mon garage je me suis pris un "tour de reins" et malgré une journée de repos la douleur n'a pas complètement disparu ; j'espère ne pas être gêné quand je serai chaud..

    Puis arrive le moment du départ, sur la ligne de départ la chaleur est bien perceptible et on est déjà nombreux à transpirer ; cela promet car le parcours va vite grimpé..

    Avec Xavier on a décidé de partir prudemment et de se motiver mutuellement car si moi j'ai mal au dos, Xavier lui a une gêne au ventre..

    On part côte à côte à un rythme raisonnable et le 1er kilomètre est bouclé en 4mn50 ; pour le moment tout va bien car on est sur une partie plate. Très vite la montée arrive, ce n'est pas une montée sévère mais elle est longue et offre peu de relance, mon dos est sensible et mon rythme cardiaque monte vite ; au 3ème kilomètre je suis déjà à 160 pulsations ; il fait chaud et je manque d'air...

    Je veux rester au niveau de Xavier mais je sens bien que je n'y suis pas... Xavier a compris que je suis pas bien, il se retourne et m'attend, il m'encourage mais dès le 4ème kilomètre je suis dans le rouge, pourtant on a été raisonnable dès le départ mais je suis pas bien du tout...

    Maintenant je suis en proie au doute ; entre la douleur au dos, le manque d'énergie et la chaleur terrible dans la montée, je me demande si j'aurai la force d'aller jusqu'au bout... Je le dit à Xavier qui m'attend et me motive à poursuivre, je lui dit de partir mais il me dit "on fait la course ensemble" ; je suis touché par sa démarche.

    Puis après une dernière grosse montée au 11ème kilomètre on file enfin vers la ligne d'arrivée, c'est main dans la main que l'on passe la ligne d'arrivée en 1h15mn ; Xavier s'est sacrifié pour moi et aurait certainement fait un bien meilleur temps s'il ne m'avait pas attendu.

    On termine 105ème sur 211 coureurs classés sur le 12km.

    La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif


    Cette course a été particulièrement difficile pour moi, néanmoins je suis super heureux d'avoir réussi à aller jusqu'au bout grâce au beau geste d'amitié de Xavier.

    La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif

    Le parcours était magnifique, bien balisé, les ravitaillements judicieusement placés et très correct, en cadeau un magnifique tee-shirt technique, un beau buffet à l'arrivée... Bref que du bon pour l'organisation..

    La falaise de Joucas trail de 12.4km +400m positif

     


    2 commentaires
  • Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Il y a des choses qui nous dépassent ; hélas là il ne s'agit pas de course à pied mais de décision gouvernementale... le 1er REC d'Orange va nous quitter et malgré le soutien de la population d'Orange et de la mairie rien ne pourra changer cette décision arbitraire qui ne se justifie pas sauf pour des projets "nationaux".... Je suis nul en politique et donc je ne vais pas ici me battre pour une cause perdue mais je suis à l'image de beaucoup d'Orangeois   triste et déçu par le départ de la légion qui a forgée une belle réputation à notre ville...

    Comme on dit la messe est dite et on doit accepter cette décision... Je suis arrivé à Orange en 2001 ; depuis presque tous les matins j'ai croisé des légionnaires entrain de faire leur jogging le long et autours de la colline ; à tel point que pour moi voir la légion entrain de courir me semblait faire partie du décors d'Orange... J'ai beaucoup de mal à m’imaginer demain sans la légion...

    Ce jeudi 1er mai et pour la dernière fois, la légion nous invite à participer à son cross en l’hommage au célèbre combat de Cameron... C'est eux qui sont chassés et pourtant pour une dernière fois ils nous invitent... Je voulais vraiment être présent ce jeudi matin au moins pour leur rendre un ultime hommage : tous ces valeureux militaires qui défendent notre patrie, parfois au péril de leur vie..

    C'est donc avec beaucoup de reconnaissance que ce jeudi matin j'ai pris le départ au côté de ces valeureux militaires ; l'année dernière j'avais déjà eu la chance de courir à leur côté pour fêter les 150 ans de Cameron... Je ne pensais pas pouvoir courir à nouveau à leur côté; il a fallu hélas une telle décision si triste que leur départ pour que je puisse à nouveau courir avec eux...

    Cette année nous avons de la chance au niveau météo; le temps est beau et il ne fait pas trop chaud, les conditions sont idéales pour la course à pied, depuis plusieurs semaines à la fois sur facebook et au niveau de mes amis je tente de rallier le maximum de coureurs pour cette course unique ; même si c'est une course courte de 8.5km je sais que l'occasion de courir avec de vrais légionnaires ne se représentera peut-être jamais ; donc s'il y a une course à ne pas rater c'est bien celle-là !!!

    Finalement je suis assez heureux de mon "bouche à oreille" car ce matin je retrouve mes amis : xavier, gérard, pat, jérome, thierry, férrie, denis et son épouse, hassina qui participe à la course avec son mari et beaucoup d'orangeois...

    Après un échauffement assez long (je suis venu depuis la maison en courant), je retrouve xavier, gérard et jérome et c'est parti pour quelques minutes entres potes... L'ambiance monte de minutes en minutes ; quand les légionnaires arrivent en chantant ; j'en ai la chair de poule...  Même en chantant ils sont impressionnant !!!

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Puis vient le moment du départ, je me suis glissé avec mon ami xavier au milieu du peloton et les minutes avant le départ sont assez longues car on sent les fauves prêt à rugir... et on espère être digne de l'honneur qui nous est fait de courir à leur côté...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    L'année dernière je m'étais porté un peu trop haut dans le peloton et durant environ 1km j'avais du éviter la pression qui venait de l'arrière car visiblement je n'étais pas à ma place ; cette année en me mettant au milieu du peloton je pense être plus en adéquation avec mes performances et j'espère éviter cette "pression de l'arrière !!!" ; finalement j'ai bien eu raison de rester sagement au milieu du peloton ; après le départ et quelques mètres compliqués en raison du resserrement de la route et du nombres de coureurs, j'ai vite trouvé ma vitesse de croisière ; je me suis focalisé sur mon cardio avec comme objectif de ne pas dépasser 165 pulsations cardiaques..

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    La première partie du parcours sur la route jusqu'au "Coudoulet" se passe au cardio avec une "relative" aisance ; je remonte quelques coureurs et je me fais allègrement doubler... Je sais qu'en cas de hausse du rythme je vais me griller et après c'est comme on dit la grosse galère : courir à bloc et faire du sur place et souffrir...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Au fond de moi je voudrais faire mieux que l'année dernière ; en plus cette année il fait beau, la température est idéale pour courir... bref comme on dit tous les voyant sont aux verts... Oui tous les voyants mais pas moi....

    Pourtant je me suis entrainé... et longuement mais la course à pied ce n'est jamais pareil ; il y a des jours où on ferait péter les chronos et il y a les jours où on n'a pas de jus... pourquoi ????
    J'ai fait un entrainement au seuil lundi et j'étais super bien ; ce matin c'est pas la grande forme...
    C'est ainsi, après un départ en demi-teinte sur le plat du camp des militaires impossible de rester au contact de Xavier... Chaque fois que je tente de relancer mon rythme cardiaque vient fleurter avec les 170 pulsations et je sais très bien qu'à ce rythme 2 km et c'est le mur... Je n'ai donc pas le choix je me cale comme sur mes entrainements de vitesse sur 160/165 pulsations ; par moment je relance... puis je relâche et surtout je tente de maintenir un tempo régulier.. 

    Le kilomètres défilent et on sort du terrain militaire ; je sais que maintenant il ne reste que la montée à la colline d'Orange et une longue descente... bref maintenant il faut oublier le cardio et tout donner mais... il faut encore pouvoir !!!

    Je me fixe comme objectif d'au moins tenir la cadence du plat... J'ai bien compris depuis 2/3km que ce n'est pas aujourd’hui que je vais battre mon temps de l'année dernière... Mais je dois assurer comme on dit le minimum "syndical"... Dans la montée de la colline je me souviens il y a seulement 18 jours sur le trail de Buie ; bon sang, ce n'est pas cette bosse qui va te ralentir !!!

    Ben oui, le 13 avril s'était 41.5km et +1900m positif mais s'était une autre course ; à un autre rythme.. Bref rien à voir, je suis un coureur qui peut tenir 5h30 d'effort mais là en 30mn je suis déjà cuit ; tout est question de tempo...

    Dans cette montée c'est le doute qui me domine ; je ne lâche rien pour autant mais au fond de moi je me dit je suis peut-être trop vieux pour ce type d'effort et puis je vois ces jeunes militaires à mes côtés et je me demande si je suis bien à ma place...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Puis j'atteins la colline, je reprend mon souffle et je jette mes dernières forces ; maintenant le cardio c'est oublié ; je veux faire mon maximum et je fais la dernière descente à bloc... je passe la ligne d'arrivée en 40mn37 à ma montre... je suis épuisé mais heureux d'en terminer ; j'ai tout donné dans le dernier kilomètre..

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    A l'arrivée nous avons droit à un magnifique T-shirt et un ravitaillement ; merci à la légion pour cette magnifique course.

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Xavier m'a laissé sur place sur le terrain militaire et termine en 39mn... Denis me suit à 30s, puis c'est Thierry et Jérome en 42mn et ensuite Gérard en 47mn et Ferrie en 48mn.. Denis était accompagné de son épouse (je n'ai pas son chrono) ; bravo à elle car c'est sa 2ème course seulement !!

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

     

    A mon image Hassina a fait moins bien que l'année dernière mais est devant moi... Bravo quand même Hassina pour ta course.

    La ville d'Orange peut être fière de ses représentants car outre des anonymes comme nous, le foulée Orangoise était présente et en nombre.

     

     

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    Camerone 2014 le dernier.... hélas...

    C'est le cœur un peu triste que je quitte le théâtre antique avec un dernier regard sur la légion qui quittera la ville d'Orange dans quelques mois, merci à eux pour cette belle course qui laisse un goût d'inachevé

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Le réveil ce matin a été très matinal ; j'avais prévu de me lever vers 4h15 mais à 3h45 je ne dors plus tellement j'ai hâte de prendre le départ du trail de Drôme... Après 1h00 de préparation et 1h00 de route me voilà sur place, il fait encore nuit et un peu frais 11°C, je retrouve Stéphane qui prendra lui aussi le départ et on prend une photo souvenir :

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Très vite arrive le moment du départ, au moment où le coup d'envoi est donné je reste à l'arrière car j'ai décidé de partir en douceur ;

    Trail de Drôme 39km +1800m positif



    Devant, déjà, cela file à toute vitesse, je laisse partir et je profite de la traversée du village pour me mettre en jambe, on va quitter très rapidement le plat pour attaquer un 1er col ; le col de l'os, on a seulement fait 3km et déjà on s'est mangé plus de 100m de dénivelé...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Avant de partir j'avais un dilemme : "mettre une couche ou deux ?" ; j'avais peur de ressentir le froid et j'ai mis 2 tee-shirts dont un à manche longue ; c'était ma première erreur car j'avais déjà chaud et j'allais devoir enlever le tee-shirt à manche longue ; on venait de partir et je n'allais pas déjà m'arrêter ; je me suis dit que je l'enlèverai après le sommet... Et j'ai poursuivi ma progression ; un long monotrace qui grimpe et grimpe encore ; le paysage était de plus en plus beau et face à nous le mont Ventoux avec ses cimes enneigées était sublime...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Au niveau météo ce dimanche matin le temps est parfait, le ciel est voilé et il y a un peu de vent ; juste ce qu'il faut pour être rafraîchi.
    Durant cette première boucle longue d'environ 25km on a monté pendant presque 15km avec peu de répit, quand je suis arrivé au niveau du 1er ravitaillement et j'ai décidé de faire une pause pour enlever mon tee-shirt à manche longue ;

    Trail de Drôme 39km +1800m positif



    cela m'a fait un bien fous ; je me suis senti mieux et je suis reparti vers le sommet ; après une bonne descente on a repris une montée sévère ; cette fois je commençais à accuser le coup mes jambes me faisaient mal et je ne voyais pas la fin de cette côte qui me semblait interminable...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Enfin je basculais au sommet, la vue était époustouflante, je soufflais enfin et je repartais pour une très longue descente en direction de Buis-les-Baronies tout en bas dans la vallée ; on empruntait des sentiers étroits très techniques avec beaucoup de pierres, d'ornières, de racines et de trous ; il fallait être très vigilant et bien surveiller ses appuis...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    J'ai été victime d'une première chute ; sans gravité mais j'ai bien glissé et je suis tombé assez violemment sur les fesses ; je me suis relevé et je suis reparti de plus belle, la descente était très longue et vers le 20ème kilomètre j'ai ressenti un début de crampe à l'arrière de ma cuisse droite ; j'ai baissé mon tempo mais je commençais à douter... "Suis-je en état d'aller jusqu'à l'arrivée ? Je ne suis qu'à la moitié du parcours et j'ai déjà des débuts de crampes... Je me ressaisi et je me donne comme objectif d'atteindre au minimum le village de Buis et si les crampes sont passées de poursuivre jusqu'au bout..."

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    J'ai poursuivi  donc cette descente interminable à vitesse réduite ; j'ai fait attention de ne pas trop appuyer afin d'éviter les crampes ; malgré cela à plusieurs reprises j'ai ressenti des débuts de crampes à l'arrière des cuisses et même au niveau des mollets...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Avant d'entrer dans Buis on a traversé la rivière "Ouvèze" et de tremper les pieds m'a fait un bien fous.. Puis est arrivé le 2ème ravitaillement dans Buis au 25ème kilomètre, je me suis alimenté correctement : j'ai pris du sucré et du salé ; je savais que le plus difficile restait à faire..
    A ce moment de la course la tentation de s'arrêter là est grande mais il faut repartir...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Je suis reparti à un rythme raisonnable et un kilomètre après Buis on a emprunté une première ascension où on a prit 200m de dénivelé positif d'un coup, cette nouvelle montée m'a fait très mal aux cuisses après les efforts déjà fournis; à ce moment-là, j'étais encore assez bien et durant quelques kilomètres j'ai réussi à maintenir un effort régulier ; mon cardio était assez stable à environ 155 pulsations...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Puis on a passé enfin devant le 30ème kilomètre où j'ai pris la pause ; je pensais que le plus dur avait été fait... mais s'était oublier la terrible montée qui se trouvait après le 3ème et dernier ravitaillement ; devant nous se dressait une montagne énorme ; je regardais son sommet et je me disais "non ce n'est pas possible ils vont pas nous faire monter là-haut ?" ; pourtant même si on gagnera pas le sommet c'est bien tout prêt de lui qu'il va falloir monter... Cette ultime montée était terrible, je me suis pris le mur en pleine figure ; même en marchant j'avais du mal à avancer, je sentais vidé, je n'avais plus de force, j'avais mal aux pieds... Je me motivais en me disant que je ne pouvais pas abandonner si près du but ; il restait quoi 5/6 km et surtout après le passage au sommet de la descente...
    Jusque là s'étais difficile... maintenant j'étais dans le dur, seul et face à moi-même, maintenant j'avançais uniquement par la volonté...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Je basculais enfin, mon cardio était en permanence à 170 pulsations depuis des kilomètres, je reprenais enfin mon souffle et je commençais ma descente finale vers Buis... Cette dernière descente était très longue et extrêmement technique et pentue, j'étais fatigué et je me suis fait surprendre dans un virage serré ; j'ai glissé et je suis tombé 2m plus bas dans le talus, mon pied gauche a violemment heurté une pierre et une racine ; je me suis retrouvé au sol à moitié sonné ; en pliant ma jambe droite je me suis fait une crampe au mollet... Je suis resté ainsi quelques minutes sur place pour retrouver mes esprits et je suis reparti en douceur...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Les derniers kilomètres étaient interminables...
    Enfin la ligne d'arrivée s'est profilé, j'ai jeté mes dernières forces et j'ai passé la ligne d'arrivée en 5h34...
    Complètement lessivé mais heureux de cette victoire sur moi...
    Ma 2ème chute m'a provoqué un joli hématome sur un orteil ; mais rien de grave...

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

    Plusieurs amis ont fait la course : Stephane sur le 39km réussi un temps superbe de 4h52, Denis et Pat étaient sur le 27km et Morgan sur le 17km... Tous ont fait une belle course, bravo à eux et à tous les coureurs car le trail de Drôme c'est une sacré course. 

    Trail de Drôme 39km +1800m positif

     Merci à l'organisation pour cette belle course. glasses

     


    9 commentaires
  •  

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Pour la première fois j'ai participé cette année au trail du Glanum qui a lieu tous les ans à Saint-Remy-de-Provence.
    Ce dimanche matin on a la chance d'avoir un soleil magnifique même si au lever du jour il fait un peu froid.

    Je me suis inscrit sur le grand parcours et comme c'est une découverte pour moi je n'ai aucun objectif de temps.
    Je retrouve Ludovic avec qui j'avais fait une partie du parcours du trail de Mormoiron en janvier dernier. C'est l'occasion de discuter, de faire de nouvelles connaissances et de prendre quelques photos souvenirs.

    Trail du Glanum 26km +850m positif

     

    Trail du Glanum 26km +850m positif


    Après un petit échauffement dans la bonne humeur on se rends sur la ligne de départ, je pars aux côtés de Ludovic qui souhaite faire la course lui aussi à un rythme cool.

    Trail du Glanum 26km +850m positif


    C'est donc un départ en douceur pour moi et Ludovic ; le parcours débute par un faux-plat montant sur environ 1km, ensuite on vire à droite pour une petite relance et on arrive très vite au pied de la 1ère montée ; j'ai bien fait de partir à un tempo très cool car les alpilles vont me réserver quelques surprises...

    Trail du Glanum 26km +850m positif


    Les premières montées se passent sans problème mais elles sont longues et cela tire fort sur les jambes... Au sommet d'une montée je me rends compte que Ludovic est resté plus en retrait ; on se reverra à l'arrivée.

    Trail du Glanum 26km +850m positif



    Malgré les efforts je profite du paysage magnifique des Alpilles et tout le long de la course je prend des photos..

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Le parcours devient de plus en plus difficile ; on se retrouve plusieurs fois devant de véritables murs où il est déjà pas simple de monter en marchant ; avec beaucoup de mono-traces où il faut se caler sur le tempo du coureur devant soi et où tout dépassement représente une débauche d'énergie inutile.

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Trail du Glanum 26km +850m positif


    Les descentes sont souvent guère mieux avec des parties très glissantes et très abruptes ; ce parcours se révèle très technique avec en prime près de l'arrivée un passage où il faut utiliser une corde pour monter...

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    J'étais parti pour faire une balade et finalement j'ai bien mouillé la chemise sur ce parcours sélectif.

    Je termine 176ème en 3h14mn... Ludovic arrive 10mn après heureux mais lui aussi éprouvé !

    Trail du Glanum 26km +850m positif

    Un bien beau parcours qui donne envie de revenir dans un an.

    Au niveau organisation accueil, balisage correct, ils ont eu une panne d'eau au dernier ravitaillement ; heureusement j'avais mon camelbag de 2 litres.. A l'arrivée j'ai apprécié la bonne bière offerte et le petit repas histoire de reprendre des forces. Une bien agréable journée sous le soleil  !!!

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Ce dimanche 12 janvier avait lieu le trail de Mormoiron ; cette course se décline en deux épreuves : le 12.5km avec +260m de dénivelé et le 21.5km avec +600m de dénivelé.

    Ocres de Mormoiron 2014...

    Ce sera ma première course en 2014 et ma première rencontre avec ce magnifique village de Mormoiron aussi je me décide prudemment de participer au 12.5km…

    En arrivant sur place je découvre un magnifique village dans un décor enchanteur ; la vue sur le mont Ventoux tout proche est sublime et le paysage vallonné est d’une rare beauté.

    Ocres de Mormoiron 2014...



    Aujourd’hui la chance est avec nous ; il fait beau, la température est idéale et il n’y a pas de vent ; du coup beaucoup de coureurs ont décidé de débuter la saison 2014 à Mormoiron.

    Après avoir retiré mon dossard je retrouve de nombreux amis et tout en s’échauffant on prend des photos souvenirs :

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Mes amis Christophe, Denis, Steph et Philipe en guerrier ont choisie de faire le 21km ; pour moi, Ludovic, Gérard et Jérôme se sera le 12km..

    Ocres de Mormoiron 2014...

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Ocres de Mormoiron 2014...


     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Juste avant le départ je tente de retrouver mes amis mais dans cette foule énorme c’est peine perdu ; je me retrouve coincé au milieu du peloton..   

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Le départ de la course est commun aux deux distances et c’est la foule sur la ligne de départ car on est environ 800 coureurs au total ; le parcours débute par un tour du village puis les coureurs du 21km partent à gauche et ceux du 12km partent à droite…

    Ocres de Mormoiron 2014...


     

    Les rues du village sont étroites et le départ va être compliqué ; je me retrouve enfermé pendant environ 500m : impossible de doubler ou d’accélérer ; je prends mon mal en patiente en me disant qu’après la séparation je pourrais enfin prendre mon rythme.

    Je reviens à hauteur de Denis et on se souhaite bonne chance car lui dans quelques mètres va filer en direction du 21km.

    Dès la séparation des deux courses faites nous virons dans les escaliers de Mormoiron ; après environ 1km de course c’est la première difficulté de ce parcours

    Ludovic a réussi à partir plus haut dans le peloton et semble-t-il réussi à franchir les escaliers à son rythme :

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Pour moi se sera plus compliqué car on est nombreux et je dois me résoudre à attendre que devant cela avance ; je suis même obligé de marcher au sommet car devant on ne court plus !!

    Cette course est victime de son succès et du coup seul les élites devant peuvent dès le départ se caler sur le bon tempo ; derrière il faut s’adapter…

    Dans la descente raide qui suit je commence à reprendre des coureurs et je vais en doubler pas mal pendant les 3 premiers kilomètres ; on fait le tour du lac puis on commence une longue… très longue ascension ; les pourcentages ne sont pas importants mais c’est la longueur des montées et les nombreuses relances qui petit à petit fatiguent.

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Bien sûr tout est relatif ; c’est difficile car je m’impose un tempo assez élevé et là on se rend compte de l’importance de l’entrainement au seuil ; je suis aujourd’hui sur une course de vitesse même si c’est avant tout une course nature…

    Le parcours est particulièrement beau et quand on arrive dans la partie des ocres ont est émerveillé par la beauté de ce lieu unique :

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Mais il faut rester concentré sur la course ; aujourd’hui comme on dit « je me rentre dedans !! » mon cardio s’est stabilisé à 165 pulsations : je suis à bloc

    Cela fait longtemps que l’on monte et maintenant j’apprécie les nombreuses descentes ; il y a des parties assez techniques où il faut bien regarder ses appuis ; cela me rappelle le trail de Beaumes-de-Venise…

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Vers le 9ème kilomètre je rejoins Ludovic ; je suis déjà bien fatigué mais je revenir à sa hauteur me donne un second souffle ; je cours à ses côtés pendant un moment puis je poursuis à mon tempo..

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

    Maintenant il faut résister jusqu’à la ligne d’arrivée ; la fin du parcours se termine par une dernière montée ; je suis épuisé mais je serre les dents et je franchis la ligne d’arrivée en 1h06m41 à mon chrono… Ludovic arrive 30 secondes après moi et on se réjouie du bon moment que l’on vient de partager.

    J’ai adoré ce parcours plus difficile qu’il n’y paraît ; au niveau organisation tout était parfais  accueil des coureurs, balisage du parcours, ravitaillement, buffet et dotation… Que du bon…

    Au classement provisoire je suis 111ème sur 440 et Ludovic 116ème :

     

    Ocres de Mormoiron 2014...

     

     

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique