• La corrida de noël 2011 à Bagnols sur cèze dans le Gard

     

     

    Quoi de mieux que de finir l'année par une petite course...

     

    C'est pour cela que j'ai décidé de participer à la course de Bagnols sur cèze de ce vendredi 30 décembre 2011 : la corrida de noël, une course urbaine de 6km200 à 18h00...

    Oui, j'ai bien dit à 18h00 et cela change tout car d'abord cette course est nocture et courir de nuit c'est vraiement pas la même chose que courir de jour...

    Ce vendredi à 16h00 j'avais rendez-vous avec mon ami Gérard pour partir ensemble à Bagnols-sur-cèze magnifique petite ville à 20km d'Orange ; depuis quelques jours je me traine une mauvaise sinusité et c'est sans grand entousiasme que je participerai à cette course.

    Sur place les choses ne s'arrangent pas, il fait très froid à peine 5 ° C, la pluie tombe encore légèrement et un vent violent et glacé vient de se lever... Bref pas un temps à aller faire un pique-nique...

    Vers 17h00 après avoir retiré les dossards et s'être réchauffé quelques minutes dans la voiture avec le chauffage à fond, on commence la reconnaissance du parcours et la nuit tombe subitement...

    Le parcours consiste en 2 boucles de 3km100 en plein centre-ville avec une succession de montées et descentes, de virages serrés dans des ruelles très étroites et assez mal éclairées..

    Nous sommes quand même 207 courageux à prendre le départ. Le niveau est relevé et dès le départ cela file à toute vitesse, Gérard est en grande forme ; du moins au départ ; et il démarre la course à un rythme éfréné : il fait au moins du 15km/h et j'ai du mal à la suivre dans le 1er kilomètre... Ensuite c'est le terrain qui va faire la différence car si le parcours démarre plat très vite la 1ère longue montée se profile ; ensuite une série de bosses, de descentes rapides, de virages serrés nous attend... Les ruelles sont étroites mal éclairées, le sol est mouillé, par endroit s'est des pavets glissants... bref un parcour technique qui demande beaucoup de relances et de changement d'appuie...

    6km200 je m'étais dit... une ballade juste de quoi être chaud... En réalité je ne sais pas cela venait de ma sénusite, de l'heure tardive mais j'ai souffert dès les premiers kilomètres ; trouvant la 1ère boucle interminable...

    Et c'est parti pour un deuxième tour, je suis à bloc et je me contente de résister ; j'étais parti pour faire une ballade et finalement je trouve cette course aussi dure que certain trail qui font 12 ou 13 km...

    Enfin arrive la ligne d'arrivée ; un dernier sprint et je regarde mon chrono : 28mn30... Pas terrible j'espérais faire 26mn sur une telle distance... mais le parcour était trop dur. Gérard termine à environ 34mn éprouvé lui aussi..

    Finalement résultats définitifs 87ème pour moi en 29mn29 et 35mn pour Gérard.

    Cette course est une bonne expérience ; surtout d'humilité car je considairais à tord cette course comme une simple randonnée et comme dit le proverbe "il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer"...

    Cette course sera donc mon ultime pour l'année 2011 et rendez-vous dans quelques jours en 2012 pour de nouvelles aventures sportives...

    Bonne année à tous.

    Photo souvenir de Gérard et moi avant la course :

     

    La corrida de noël 2011 à Bagnols sur cèze dans le Gard

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La ronde du terroir 2011

    La ronde du terroir 2011La ronde du terroir 2011

    Course J-4 :

     

    Je me reveille ce matin pensif ; le 15 janvier j'aurai 47 ans et durant toute la nuit je n'ai fait que rêver de ma prochaine course "la ronde du terroir" est-ce bien sérieux ?

    Comme tout bon père de famille mes pensées devraient être uniquement pour ma famille, mon logis ou mon travail... mais dès que mes yeux se ferment s'est inévitablement toujours la course à pied qui revient dans mon esprit...

    Pourtant je suis très soucieux pour mes proches et je met toute mon énergie dans mon travail mais maintenant il y a la course à pied dans ma vie... Et sur les rêves on n'a pas d'emprise...

    C'est ainsi après chaque course je me projette sur la nouvelle et cela occupe mes nuits plusieurs jours avant le départ..

    Et cette nouvelle course occupe mes nuits depuis plusieurs semaines ; en effet Gérard connait bien son parcours il l'a faite plusieurs fois et m'a prévenu c'est une course très difficile avec un fort dénivelé.

    Pour moi un nouveau défi après le semi-marathon Nimes en mai, celui de Gigondas en juin et le marathon de Pertuis voilà un nouveau challenge un trail court mais bien pentu avec un nouveau élément le froid peut-être car la course a lieu en décembre...

    J'ai donc repris un entrainement assidu avec 4 sorties par semaines, 2 sorties de 12 km en endurance fondamentale, une sortie avec un travail au seuil et une sortie longue d'environ 2h et entrecoupé de petites courses avec des montées...

    Et me voilà à J-4 et j'ai peur comme à chaque fois de ne pas être au top au moment du départ, douleur sous le pied ou à la cheville, un mauvais rhume qui surgit au dernier moment ou une fatigue soudaine... Dans ce sport magnifique qu'est la course à pied on peut pas tricher c'est les jambes qui parlent le jour de la course..

    Ceci dit je suis lucide, je sais parfaitement me situer et pour moi le plus important est de pouvoir encore et encore participer à ces courses où de toute manière le dernier a autant de mérite que le premier.

    Par contre je l'avoue la course à pied est devenu une addiction pour moi, j'y ressens tant de bien être que j'aurais beaucoup de mal à y renoncer.

    Mais pour commencer voici une petite présentation de Beaumes de Venise où aura lieu la course des 13km :

    Voici où se situe Beaumes de Venise :

    La ronde du terroir 2011

     

    et voici l'histoire de ce magnifique village de provence :

    Source : http://www.bookine.net/beaumesdevenise.htm

    La ronde du terroir 2011

    Six cent ans avant Jésus Christ, les Grecs, en remontant le Rhône, se sont installés au pied du massif des Dentelles de Montmirail pour y établir un comptoir. L’oppidum de Durban confirme la présence sur le site de Beaumes-de-Venise de marchands massaliotes, habitants de l’antique Marseille (Massalia). Ce peuple de commerçants a implanté la culture de la vigne et de l’olivier.

    L’occupation romaine a également laissé des témoignages sur la présence de la vigne et du vin à Beaumes-de-Venise. ROBERT BAILLY, dans son « Histoire du Vin en Vaucluse », cite la découverte faite, lors des fouilles de la Chapelle de Saint-Hilaire, à Beaumes-de-Venise, d’un fragment de bas relief datant de l’époque romaine et représentant une scène de foulage. 

    Plus tard, le clergé médiéval, les grands dignitaires et la papauté, installée en Avignon, contribuent au développement et à la pérennité de ce vignoble. Dans sa «Monographie de Beaumes de Venise» l’abbé ALLEGRE affirme que le vin de ce territoire «faisait déjà au XIVème siècle les délices de la Cour pontificale d’Avignon».

    Anéanti par l’oïdium, le mildiou et le phylloxera au XIXème siècle, le vignoble est réhabilité, au début du XXème siècle, c’est grâce aux pépiniéristes-viticulteurs de Carpentras qui sont les premiers à greffer des vignes locales sur les porte-greffes américains.

    La spécificité du milieu naturel de « Beaumes-de-Venise » est confirmée, dès 1945, par la reconnaissance de l’appellation d’origine contrôlée «Muscat de Beaumes-de-Venise».

    Pour sa production de vins secs, la commune de Beaumes-de-Venise est intégrée dès 1957 dans la zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée «Côtes du Rhône».

    En 1979, l’appellation d’origine contrôlée «Côtes du Rhône Villages» complétée par la dénomination géographique «Beaumes de Venise» est reconnue sur le territoire des communes de Beaumes-de-Venise, Lafare, La Roque-Alric et Suzette.

    La notoriété des vins se développe. Elle est consacrée en 2005 par la reconnaissance, pour les vins rouges, de l’appellation d’origine contrôlée «Beaumes de Venise».

    Quand on parle de "Beaumes de Venise" on parle aussi de son muscat dont la réputation n'est plus à faire :

     

    La ronde du terroir 2011

    Bref encore un lieu magique où il fait bon vivre...


    Parlons maintenant de la course : 2 épreuves sont organisées : une course de 5km et une de 13km :

    Voici les informations sur la course de 13km :

    Le parcours :

    La ronde du terroir 2011

    Le dénivelé :

     

    La ronde du terroir 2011

    C'est donc du sérieux cette course car il y a un sacré dénivelé et il va falloir gérer le rythme sans se griller...

    Surtout quand on regarde les résultats des années passées on voit que la pluspart des coureurs ne viennent pas faire de la figuration à l'image de mon ami Xavier qui a réussi le superbe temps de 1h04mn et qui termine 120 ème c'est dire à quel point le niveau est relevé :

    Quelques photos de l'édition 2010 :

    La ronde du terroir 2011
    La ronde du terroir 2011
    La ronde du terroir 2011
    La ronde du terroir 2011
    La ronde du terroir 2011

    Il va falloir mettre le turbo !!!


     

     

     J-3 et J-2

    A 3 jours de la course je me réveille avec le nez bouché et un mal de tête ; tant pis je dois m'entraîner pourtant je serais bien resté au lit ce matin à 5h00... Je fais une sortie en endurance de 12km avant d'aller au travail ; toute la journée ce maudit rhume ne me quitte pas... Pourvu que dimanche je sois en forme !!!

    La nuit de jeudi à vendredi est longue, mon nez bouché m'empêche de dormir et je me reveille toute les heures ; cette fois je fais la course mais sous forme de cauchemar ; c'est le calvaire j'ai du mal à reprendre mon souffle, mes jambes sont douloureuses, la course dure une éternité...

     Je n'ai pas trop le moral ce vendredi matin, le rhume et maintenant j'ai mal à la tête et je suis fatigué car j'ai mal dormi... La journée se déroule lentement et ma gorge me fait souffrir...

     

    Et oui, on a beau être runner, faire 60 km par semaine, la forme n'est toujours au rendez-vous ; mais bon je me dis qu'il vaut mieux que je sois malade aujourdhui car il me reste 1 jour pour me refaire "la patate" ; allez on va positiver !!!

    Au moment où j'écris ces mots je repense à l'année déjà écoulé... C'est bientôt le moment des bilans... Je mesure le chemin parcouru depuis le mois de janvier ce 1er trail de 11km puis toutes ces courses auquelles j'ai participé pour arrivé enfin au départ du marathon le 2 octobre...

     

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé


    Non ce n'était pas un rêve, je l'ai fait le marathon et pour moi cela vaut plus qu'une rolex !!!


     

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé


    Quand je repense à ce prof de gym sadique qui me faisait faire le "jooging" au collège en klaxonant avec sa 2cv pour nous faire courrir !!! Je l'ai enfin ma revanche...

    Et le chemin parcouru le plus important n'est celui que j'ai fait sur le bitume mais celui que j'ai fait dans ma vision de la vie.

    Il est bien loin ce temps où l'important pour moi se résumait au regard des autres et la réussite sociale et privée. A présent je me donne le droit de vivre aussi pour moi et de prendre soin de mon corps sans me soucier du qu'en dira-t-on...

    Le sport m'a ouvert les yeux sur ce qui est important dans la vie de chacun, il m'a fait comprendre que le bonheur n'est pas dans ostentatoire ni dans le pouvoir ou la luxure, mais en nous ; il suffit de savoir appriécié chaque instant de notre vie...

    Finalement le plus important dimanche se sera d'être au départ de la course et peu importe si je suis enrhumé ou fatigué...

    Un bon "runner" arrive toujours à se remotiver !!!

    On va la faire la course et on va tout donner !!!

    Allez on oublie le rhume, c'est le week-end et on a une course à faire...

    Vendredi soir, le moral est revenu, demain entrainement 1h30 cool, et dimanche je met le turbo !!!

     

     

    Et maintenant la course 2011 :

    Il est 6h15 quand je me reveille se matin avant même que le réveil ai sonné ; comme à chaque course c'est mon horloge biologique qui m'a reveillé ; pourtant je m'étais couché vers 1h00 du mat...

     Après un copieux petit déjeuner me voila parti à la rencontre de mes amis nous avons rendez-vous au bord  de la route de Camaret mais finalement je prend ma voiture car on est trop nombreux pour une seule voiture..

    On se retrouve tous pour le retrait du dossard directement à Beaume de Venise :

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    et c'est parti pour une petite scéance de photos :

    Christophe :

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    Puis moi :

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    Puis nous tous :

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de déniveléLa ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de déniveléLa ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de déniveléLa ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    C'est avec bonheur que j'ai retrouvé mes amis pour cette course : Gérard, Xavier et Christophe ; et nous voilà parti pour une petite 1/2 heure d'échauffement et bavarde avec Xavier...

    Xavier me dit que lui aussi est enrhumé depuis quelques jours ; nous voilà donc tous avec la goutte au nez...

    Puis enfin vient le moment du départ et c'est parti pour une heure d'efforts intenses ; dès le départ je reste auprès de Xavier et les 2 premiers kilomètres on file à 4mn30 au kilo et arrive le début de la cote...

    Maintenant on va enchainé 6km très difficile avec de très longues montées ; je ne sais pas si cela vient du rhume mais je n'ai pas de jus dans les jambes et j'ai du mal à maintenir le rythme... Petit à petit la vitesse baisse et vers le 8ème kilomètre on plafonne à 10km/h mais impossible d'aller plus vite je suis à bloc et Xavier à mes côtés n'est guère mieux...

    Enfin on bascule vers la descente, ouf ; car je suis cuit... et c'est parti pour 4km à fond... Xavier me tempère au début car il connait le parcours et redoute la dernière cote situé à 1km de l'arrivée puis on lache tout dans les deux derniers kilomètres...

    Avec bonheur on rentre enfin dans le village et on termine main dans la main avec Xavier en 1h02... Heureux d'en finir et de terminer ensemble..

    Christophe n'est pas loin de nous derrière à 3mn et Gérard fatigué de sa soirèe du Téléthon en termine en 1h18...

    Fatigué mais heureux d'avoir cette course ; Gérard avait bien raison, cette course est très difficile mais elle est super à faire ; le tout c'est d'être dans un bon jour (et sans le rhume !!!)...

    Ainsi va la vie du courreur à pied... Il y a les jours avec et les jours sans.. Malgré tout Xavier égalise avec son meilleur temps et moi je suis super content de faire 1h02...

    Bientôt peut-être d'autres photos ou vidéo...

    Voici les résultats :


    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

     

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé


    Le tableau de mes résultats en 2011 :

     

    La ronde du terroir 2011 : trail 13km 300m de dénivelé

    Résultats au format excel

    JOEL














     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

     

    En ce beau dimanche de novembre j'ai participé pour la première fois à la plus ancienne course du vaucluse : "La bacchanale" à Vaison-la-Romaine après plusieurs jours très arrosés j'avais envie de soleil et ce matin nous avons eu une bonne surprise, un grand soleil et pas un souffle de vent...

     

    Nous étions près de 300 coureurs au départ de la course de 11km450 dans cette magnifique ville de Vaison-la-Romaine :

    La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

    J'avais vu le profil de la course sur internet et j'ai souhaité y participer en raison de son dénivelé et surtout de sa longue montée de plusieurs kilomètres et ceci en préparation pour la course de Beaume-les-Venises dans 15 jours où il y aura un très fort dénivelé...

     

    La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

     

    Finalement cette semaine aura été pour moi très "running" avec mercredi une sortie de 12km, vendredi 28km avec 6km de cotes, samedi 12km et 5km de cotes et pour finir ce dimanche 11km450 et au moins 5km de cotes..

    Le parcours descend pendant 1km puis ensuite c'est une très longue montée jusqu'au 6ème kilomètre, puis une longue descente et les 2 derniers kilomètres sont assez dur avec des montées et de nombreux virages en ville.

     

    La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

     

    La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

     

    Au niveau résultat je suis assez content de mon temps compte tenu de mes courbatures (40km en 2 jours) et du dénivelé de la course :

    Je termine 124ème sur 289 à l'arrivée en 55mn.

    La bacchanale à Vaison-la-Romaine 11.450 km dimanche 13 novembre 2011

    Une très belle course, au niveau organisation le top et un très bon entrainement pour Beaume-les-Venises.

     

     

     

     


    4 commentaires
  • En ce beau (humide...) dimanche 6 novembre j'ai participé à la seule course pédestre qui se déroule chez moi à Orange...

    La course de la colline est une belle course nature qui se déroule sur la colline d'Orange et offre un dénivelé d'environ 100m avec quelques bonnes montées...

    Résultats de la course


    S'il y a un lieu incontournable à Orange c'est bien la colline qui donne une vue à couper le souffle sur le mont ventoux, les dentelles et le théatre antique ; c'est aussi un parc magnifique où l'on peut faire de bonnes balades et notre sport préféré la course à pied : voici 2 photos prises durant cet été :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Course nature 12km à la colline d'Orange...



    Quand je me suis levé ce matin je me suis demandé si finalement la course aurait lieu car depuis 3 jours le temps est maussade avec de fortes pluies...

    Je rends au stade Costa vers 9h00 pour un départ prévu à 10h30 et je rencontre mon ami Gérard qui lui aussi est inquiet concernant le déroulement de l'épreuve :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    et j’en profite pour faire une photo souvenir :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Finalement la course aura bien lieu malgré la pluie et l’attente se fait dans la voiture !!!

     

    Finalement vers 10h00 on part s’échauffer sur le stade et à 10h30 c’est le départ : nous sommes environ 150 coureurs :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Le début du parcours est sur route avec quelques bosses dès le départ :

    Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Puis très vite on quitte la route pour des sentiers sur le terrain militaire et durant environ 6km le parcours est assez plat :

    Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange...

    On fait une boucle jusqu’au quartier du coudoulet puis on repart vers la colline cette fois les choses sérieuses vont commencer :

    Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Après une bonne montée sur des sentiers avec du sable, de la boue et des pierres on arrive au sommet de la colline :

    Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Après un circuit tout autour de la colline on reprend la descente en direction du stade :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Enfin un dernier tour autour du stade et c’est l’arrivée :

    Course nature 12km à la colline d'Orange... Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Et voici les résultats :

    Course nature 12km à la colline d'Orange...

    Sur 151 coureurs je termine 61ème en 1h01mn et Gérard en 1h13mn.

    Une super course malgré des conditions climatiques limites peu propices aux records... On fera mieux dans 1 an.

    Je n’ai pas de photos de l’arrivée pour le moment.


    votre commentaire
  • Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Ce dimanche 23 octobre 2011 j'ai participé à la Virade De Piecaous 2011, une petite course pédestre de 10km500 à St Saturnin lès Avignon.

    Cette course bien que courte est assez difficile en raison de son profil : après la traversée du village on monte à la colline jusqu'au point culminant puis on redescend et on termine par du plat.

    Cette course est pour moi un test de reprise après mon marathon du 2 octobre dernier et j'ai bien l'intention de la faire tranquillement sans trop forcer ; en effet j'ai repris l'entrainement depuis 15 jours seulement et malgré une reprise lente et modéré 4 sorties par semaine d'environ 1h15 lent, j'ai encore quelques mauvaises sensations sous mon pied droit.

    De plus je souhaite me préserver pour la course de la montée de la colline  (Trail de 12km) qui aura lieu le 6 novembre prochain à Orange : c'est à dire chez moi sur mon terrain de jeux !!!

    Ce dimanche je fais le déplacement avec Gérard et Xavier et nous retrouvons sur place notre nouveau ami Christophe.

    Je suis agréablement surpris par l'organisation de cette course, tout a été prévu et l'acceuil des coureurs est parfait, la bonne humeur est au rendez-vous, le petit café est offert, la dotation au coureur est sympa pour 10 € : 1 serviette de bain + 1 bonne bouteille de vin.... Ils ont même mis un écran géant pour retransmettre la finale de la coupe du monde de rugby... Vraiement top.

    Après un petit échauffement on se positionne sur la ligne de départ mais nous sommes nombreux et dans la confusion de l'avant départ on a perdu Xavier ; c'est donc au côté de Gérard et Christophe que je prend le départ

     

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Et se sera un départ en douceur, on est mal placé et on commence la course en marchant car devant c'est bloqué pendant les premiers métres... Finalement il me faudra pas loin d'un kilomètre pour trouver enfin ma place après une longue série de zig zag et quelques frottements...

    Et c'est parti pour une superbe course l'ambiance est au top, le club organisateur les "BASKETS FUMANTES" ont vaiement bien fait les choses, sur le parcours on a droit un orchestre et tout le long à des encouragements : tels ces battements de tambours (pardon tonneaux !!!) après une longue montée :

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Que dire sur l'organisation : que du bon : du même niveau que Saint Victor la coste !!!

    Côté course à la sortie de Jonquerette la montée est assez difficile non pas en raison de son pourcentage mais à cause de sa longueur : En gros on monte pendant les 6 premiers kilomètres puis on a environ 2 kilomètres de descente et le reste en plat.. 90 % du parcours sur la route et 10 % sur des sentiers...

    Et voici une série de photos d'en l'ordre de passage : Xavier très affuté : dossard 338

     

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

     

     photos de moi dossard 336 : le souffle coupé en haut de la montée :

     

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Photo coupée en 2...

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Christophe dossard 273 :

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Et Gérard dossard 335 en plein effort :

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

    Résultats : 437 participants
    1er en 34mn01 / dernier en 1h21mn

    Xavier 114ème en super forme réalise un super temps de 46mn

    Moi je fais 176ème en 50mn

    Christophe 226ème en 52mn dans une semaine il fait Marseille-Cassis : courageux Chrisptophe !!!

    et Gérard 297ème fait 56mn son temps de 2010

     

    Course de reprise à St Saturnin lès Avignon

     

    Une très bonne course de reprise : d'autres photos :

    Photos de la course

    Et le 6 novembre un 12km chez moi à Orange....

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    Ce jeudi 4 août 2011 j'ai participé à ma première course pédestre à MILLAS dans les pyrénées orientales :

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    En vacance pour la semaine au bord de la mer à Saint Cyprien près de Perpignan avec mon beau-frère Philippe Copeaux nous avions recherché depuis plusieurs semaines une course possible à proximité de notre lieu de villégiature durant cette première semaine du mois d'août et nous sommes tombé par hazard sur la course "la panoramique"...

     

    Cette course se déroule tous les ans depuis 27ans depuis le village de MILLAS situé à quelques kilomètres de Perpignan ; la particularité de cette course est quelle se déroule déjà en semaine le jeudi et surtout à une heure tardive puisque le départ est à 19h00...

     

    Millas est un village magnifique :

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    Une autre particularité de MILLAS est sa position géographique : il se trouve en effet au fond d'une vallée à proximité des premiers reliefs des pyrénées :

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

    Avec mon beau-frère nous savions que cette course avait des montées mais on était loin d'imaginer à quel point !!!

    A quelques kilomètres du village s'élève le FORCA REAL une petite montagne qui culmine à 507 m d'altitude et c'est là que nous avions rendez-vous : photo et vidéo du "FORCA REAL"

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

     

    D'ailleurs si la course porte le nom de "panoramique" ce n'est pas un hazard ; en effet depuis les pentes du "FORCA REAL" et son sommet la vue est spectaculaire sur le massif du Canigou (2784 m) et la vallée où se trouve le village de MILLAS...

     

    Nous voila donc arrivé à MILLAS pour prendre le départ de cette fameuse "panoramique", la course pédestre ouvre le début des festivités de la feria, le village a déjà l'esprit de fête :

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

    Avant le départ on voit des coureurs déguisés...

    Enfin vient le moment du départ, il fait encore très chaud et on a repéré un peu le début du parcours se sera vent de face pendant la montée du "Forca Real"...

     

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    Avec mon beau-frère Philippe on s'est mis plus en arrière ; on veut pas partir trop vite et prendre le risque de se griller dès les premiers kilomètres..

     La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     

    Pour Philippe se sera sa première course depuis qu'il a reprit l'entrainement de la course à pied il y a seulement 1 mois ; ceci dit, c'est un vrai sportif qui pratique le vélo sur route depuis des années et il déjà réalisé 1h26 sur un semi-marathon...

    Pour moi cette course tombe à pic dans ma préparation pour le marathon de Phertuis (vaucluse) que je compte réalisé le 2 octobre prochain...


    Cette fois c'est parti, les deux premiers kilomètres sont sur du plat mais cela ne va pas durer, le "FORCA REAL" apparaît devant nous comme un géant :


    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé


    Dire qu'il va falloir monter là-haut... Avec la chaleur et le vent de face dès les premières pentes mon cardio s'emballe !!! Il va falloir trouver le bon rythme sans passer dans le rouge...

    La "panoramique" c'est une véritable course de côtes ; certes ce n'est pas le "ventoux" ou "la montée de l'alpes d'huez" mais quand même environ 8km de montée continue sans le moindre répis et le pourcentage qui augmente dans les derniers lacets :

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé



    Heureusement il y a de nombreux ravitaillements pour s'aider à trouver le second souffle... qui hélas pour moi a tardé à venir... Dès le 4ème kilomètre mon cardio monte à 175 pulsasions je suis obligé de baisser la cadence et je dis à Philippe de partir car il est bien mieux que moi... Il reste avec moi jusqu'au 6ème puis pars seul devant... Plus on monte plus c'est dur, on voit les meilleurs courreurs dans les derniers lacets et on mesure les écarts énormes... Le moral en prend un coup car il reste encore 8 kilomètres...

    La montée finale est terrible car les premiers courreurs redescendent et on les croisent dans cette portion : eux à fond et nous à la peine

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé


    J'ai croisé Philippe qui m'a encouragé : "allez vas-y Joël tu est presque au bout"... dernier coup de rein je passe devant le pointage au sommet et je bascule vers la descente après avoir bu 2 grands verre d'eau...

    A partir de là c'est une descente folle qui commence sur environ 6 kilomètres alternant goudrons, terres et virages serrés... Je fais la descente à fond mais je sais que les jeux sont déjà fait...

     Encore environ 2 kilomètres de faux-plat et quelques bosses puis c'est enfin l'arrivée...

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé


    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

    Je regarde mon chrono 1h31... 92ème pas la perf de l'année !!! Mais je suis heureux car j'ai tout donné...

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé


    Philippe lui est passé en 1h28 à la 71ème place... Superbe temps pour une reprise de l'entrainement et quelqu'un qui s'entraine qu'en plaine !!!

    Bravo Philippe et superbe montée !!!

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé


    En tout cas une super course que j'espère refaire un jour :

    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

    Les résultats pour cette édition 2011

    261 participants :

    le 1er en 1h02

    Philippe 71ème en 1h28

    Joël 92ème en 1h31

    le 261ème et dernier en 2h21


    juste après la féria a commencé avec pétard et fanfare
    nous on a mangé puis on est parti se coucher !!!


    La panoramique 2011 : 16.8 km 400m de dénivellé

     




     





     

     

     


    1 commentaire
  • Accueil Accueil

    C'est à Sérignan du comtat charmant village du vaucluse que je me suis rendu ce dimanche 10 juillet 2011 avec mes deux amis Xavier et Gérard  pour un trail de 12km à 9h00 :

    C'est là qu'à vécu le célèbre Jean Henri Fabre :

     

    Accueil

    Jean-Henri Casimir Fabre,
    né le 21 décembre 1823 à Saint-Léons du Lévézou (Aveyron),
    mort le 11 octobre 1915 à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse),
    est un homme de sciences, un humaniste, un naturaliste, un entomologiste éminent, un écrivain passionné par la nature et un poète français, lauréat de l'Académie française et d'un nombre élevé de prix.

    Il peut être considéré comme l'un des précurseurs de l'éthologie, science du comportement animal, et de l'écophysiologie.

    Ses découvertes sont tenues en haute estime en Russie, aux États-Unis et surtout au Japon où Jean-Henri Fabre est considéré comme le modèle accompli de l'homme de sciences et de l'homme de lettres réunis et, à ce titre, est au programme des enseignements de l'école primaire. Il est aussi mondialement connu pour ses Souvenirs entomologiques, qui ont été traduits en quinze langues.

    « Un grand savant qui pense en philosophe, voit en artiste, sent et s'exprime en poète », c'est ainsi que Jean Rostand qualifie Jean-Henri Fabre.

     

    La mairie a rendu hommage à l'homme célèbre par un monument qui représente un insecte géant à l'entrée du village et un musée lui est consacré :

     

    Accueil

    Sérignan est beau...

    Accueil Accueil Accueil Accueil

    Accueil

    Et à Sérignan comme dans tout le Vaucluse on sait faire du bon vin...

    Accueil

    Bref encore un village où l'on se sent bien, et tout autours la nature est magnifique avec le massif d'uchaux à proximité les paysages sont à couper le souffle (la course aussi paraît-il !!!)

     

    Accueil  

    Au niveau de la course, si j'en crois mes amis qui ont participés plusieurs fois c'est une suite de montées qui nous attend avec peut-être la chaleur et le mistral de juillet... Bref un bon moment de running.

    Récit course :

    Comme à chaque course, j'étais réveillé ce matin vers 5h30, c'est plus fort que moi, j'ai pris une douche puis un bon petit déjeuner et je prépare longuement ma tenue...

    Vers 7h15 je quitte la maison endormie et je commence à marcher un peu dans la rue afin de sentir un peu les sensations...

    Depuis ma sortie de mardi dernier j'ai une douleur au niveau du haut de la fesse droite qui survient après quelques minutes de courses...

    J'ai volontairement annulé la sortie de jeudi et vendredi j'ai souhaité tester à nouveau si je pouvais courir sans douleur : c'était encore pire et j'ai eu du mal à terminer ma sortie de 12km...

    Depuis j'ai été voir sur internet de quoi pouvait bien provenir cette satanée douleur... Fracture de fatigue, sciatique, tendinite du moyen fessier, surentraînement etc... bref pas évident d'avoir un avis tranché...

    Ce qui est certain c'est que j'ai certainement un peu abusé des entraînements après mon semi-marathon du 28 juin car dans la foulée j'ai enchainé sur 2 entraînements consécutifs de 12km, puis 2 jours après une scéance de fractionnés long de 2x6x400 m suivie le lendemain d'une sortie longue de 2h15 et 2 nouvelles sorties de 12km durant cette semaine soit au bas mot plus de 80km en 15 jours...

    D'un autre côté, je me prépare pour le marathon début octobre et je dois donc enchainer les kilométres pour être au top le jour J, en plus jusqu'à l'apparition des douleurs je n'avais jamais été autant en forme...

    Je pense que c'est les fractionnés long qui m'ont fait souffrir et je pense que je vais pour le moment arrêter les fractionnés et augmenté le travail en endurance fondamentale.

    Tout cela pour dire que ce matin je partais à Serignan sans être seulement certain de pouvoir terminer la course, avec la crainte de mettre gravement blessé et devoir arrêter la course à pieds pendants plusieurs semaines ; chose qui pour moi serait horrible...

    C'est mon ami Xavier qui est passé me prendre et nous voila arrivé à Serignan avec Xavier et Gérard : petite photo souvenir avant le départ :

     

    Accueil

     

    Le temps de terminer les préparatif et en piste pour la course :

     

    Accueil Accueil

     

    Après un bon échauffement et quelques étirements nous voila partis avec environ 200 coureurs, il fait une chaleur étouffante et la course devient difficile dès les premiers mètres...

    Dans les 4 premiers kilomètres je reste au contact de Xavier, j'ai une sensation au niveau du fessier droit mais c'est modéré ; par contre je sens bien que si j'augmente le rythme la douleur va ressurgir aussi quand Xavier hausse le rythme je le laisse filer et reste à ma vitesse à environ 11km/h...

    Au fur et à mesure que les kilomètres défilent mes sensations sont de plus meilleures et je termine presque au sprint..

    Finalement je termine en 1h02 assez content de mon résultat vu que je ne me suis pas livré à fond par crainte de me blesser.

    Xavier a réussi à faire 58mn et Gérard n'est pas loin à 1h11 et malgré une violente douleur au dos..

    Accueil

    Une bien belle course, assez difficile car beaucoup de montées, de bosses et passages techniques, des bonnes descentes, et côté organisation rien à dire : bons ravitaillements et balisages parfait.

    Rendez-vous pris pour 2012 !!!

    Après la course je ressens une douleur légère sous le talon droit à la marche qui a tendance à remontée le long de ma jambe droite : je crois que cette fois c'est clair je vais devoir faire une pause de quelques jours histoire de me refaire la patate....


     


     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     


    votre commentaire
  • Accueil

     

     Le semi-marathon la traversée des dentelles de Montmirial

     

    Cela faisait plusieurs semaines que je me préparais à cette course, d'une part en raison de sa distance de 21km et de son dénivellé 600 m positif ; en prévision pour mon premier marathon le 2 octobre 2011, cette course représentait un excellent test pour juger de l'avancement de mon entrainement... Le résultat de ce dimanche m'a rassuré pour la suite... 

    C'est une course difficile à plusieurs titre : 13km de montée quasi continue, seulement 4/5 km de bitume et le reste c'est des sentiers avec des cailloux et de nombreux trous, des parties assez techniques : descentes avec un fort % de dénivellé, la chaleur présente et la partie montante en plein soleil...

    Les personnes qui ne se sont pas entraînées en montée se retrouve face à une rude épreuve...

     

    Récit course :

    Cela faisait plusieurs semaines que je me préparais à cette course ; j'ai glané sur le net quelques récits de courses et surtout auprès de mon ami Gérard qui a participé plusieurs fois à cette épreuve des infos...

     

    Gérard m'avait prévenu c'est la course la plus difficile de la région...

     

    J'avais mis mon réveil à 6h30 mais à 6h00 j'étais déjà réveillé ; durant la nuit j'ai fait au moins 100 fois la course et au premier bruit ce matin j'ai sursauté : "on est dimanche, c'est aujourd’hui la course... pas de temps à perdre je me lève"

     

     Toute la maison dormait, à pas de velours j'ai pris une douche puis j'ai commencé "la cérémonie" des jours de course : petit déjeuner copieux mais pas trop sucré pris au moins 3h00 avant le départ, vérification et re-vérification de ma tenue : tee-shirt, chaussettes de course, short, chaussures, épingles, mp3, casque, casquette etc...

     

     Bref j'ai traîné à me préparer jusqu'à 7h30 où Gérard est passé me prendre avec Xavier et en route pour Gigondas...

     

     Ce dimanche le mistral est tombé, il fait déjà 20 ° C à 7h30 et pas un nuage : il va faire très chaud...

     

     Accueil

     

    Nous arrivons un quart d'heure après à Gigondas, le village est déjà dans l'esprit de fête, déjà on entend de la musique et des coureurs sont déjà présent...

     

     Après avoir remplie les formalités des retraits de dossards on traverse le village et l'ambiance est montée d'un cran, une fanfare a pris place, il y a de plus en plus de coureurs : sur un grand afficheur prêt de la ligne d'arrivée le décompte avant le départ a commencé...

      

    Avec Gérard et Xavier on part s'échauffer un petit quart d'heure : on sait ce qui nous attend ; ce sera donc un échauffement light !!!

     

     Accueil

     
    Puis vient l'heure du départ : on est pas très loin de la ligne malgré la foule des coureurs et on commence à se sentir serrer... C'est le maire du village qui donne le départ en tirant un coup de fusil (en l'air) et comme il aime çà finalement ce n'est pas un coup de fusil mais trois ou quatre qui seront tirés !!!

     

     On part groupé avec Xavier et Gérard : au début cela descend sur environ 500m avant que les hostilités ne débutent : les premiers kilomètres seront en montée pas trop prononcée mais assez longue... Je cours à hauteur de Xavier et on passe les 4 premiers kilomètres à une moyenne de 5mn au km : Gérard a déjà décroché, ses problèmes de santé ne l'on pas quitté et il fera toute la course en retrait..

     

     Accueil

     

    Avec Xavier on continue côte à côte et la première grosse montée se situe vers le 6ème kilomètre : Xavier n'est pas dans un bon jour et a du mal à finir en courant cette partie ; la chaleur commence vraiment à se faire sentir... Xavier a un point de côté ; je reste à son niveau pour l'encourager...

     

     La course a été bien organisée et les ravitaillements sont nombreux et bien placés : celui du 6ème km tombe bien et permet de recharger les batteries pour la suite des hostilités...

     

     Moi je suis bien, malgré les montées longues j'arrive facilement à tenir le rythme : mes nombreux entraînements en montées y sont certainement pour beaucoup...

     

     Bien que Xavier plusieurs fois va devoir se mettre à marcher, je préfère l'attendre car je souhaite le soutenir et en plus il est pour moi mon repère sur le plat et dans les descentes et finalement malgré sa méforme on enchaîne les kilomètres à un rythme régulier et assez soutenu : on arrive au 11ème kilomètre en 1h00 après quasiment 10 km de montée...

     

     Accueil

     

    Accueil

     

    A partir de maintenant on va enchaîné des descentes terribles au milieu des sentiers : il faut faire attention au pierres et aux trous et se freiner sans déraper... Après chaque descente on repart sur de grosses bosses qui explosent les jambes mais je suis toujours bien : je jette un oeil sur mon cardio je suis seulement à 155 pulsations ! Mais je ne connais pas le parcours et je préfère en garder sous les pieds...

     

     A partir du 18ème kilomètre Xavier a un gros passage à vide : je l'encourage comme je peux ; je reconnais le lieu j'y fais des randonnées pédestres et je sais qu'on est tout prêt... Mais il y a encore de la montée...

     

     Accueil

     

    Après le col du Cayron Xavier s'arrête à nouveau et je pars tout seul car je souhaite assurer un temps inférieur à 2h00 : Pourtant on est seulement à 2km de l'arrivée mais Xavier ne trouve pas la force à ce moment là de me suivre, encore 500 m de faux plat montant avant d'attaquer une descente abrupte où le soucis est de pouvoir se freiner et passer les virages : durant 1k500 c'est à fond que je vais finir... A fond mais beaucoup moins que plusieurs jeunes que j'avais grillé dans la montée et qui me passe devant comme des formule 1 !!!

     

     Finalement je passe la ligne d'arrivée en 1h53mn00 et je suis 124ème, Xavier a fait la descente à fond et termine en 1h54 à la 130ème place et Gérard qui souffrait toujours de son mal de ventre n'a pas abandonné pour autant et en termine en 2h30 loin du dernier qui boucle les 21km en 3h30.

     

    Nous avons quitté le village après un copieux ravitaillement final et une ambiance festive dans le village avec musique et fanfare...

    Le 1er est venu du kenya : il boucle les 21km en 1h09mn ....

    Les pompiers sont intervenus sur une femme qui s'est écroulée à l'arrivée sinon pas d’autres incidents.

     

     

    A déplorer pas de reportage photos et manque l'affichage du profil de la course... Mais pour le reste rien à dire, ils ont assurés. 

     

    Côté "tourisme" cette course est magnifique, les dentelles sont sublimes par la beauté des paysages et le village de Gigondas est très beau.. Une bien belle course où je pense pourvoir faire mieux dans un an.

     

     

    Accueil

     

    Je n'ai pas encore de photos de la course, mais je les mettraient en ligne prochainement.

     

    Accueil

     

     

     


    1 commentaire
  • Comme prévu ce dimanche 12 juin je me suis rendu à Sant Victor La Coste un magnifique village du Gard avec mes amis Xavier et Gerard :

     

    Accueil

    Saint Victor la Coste est un village typique de la région méditerranéenne.

    Proche des Cévennes, au coeur du terroir des Côtes du Rhône, entre Avignon et Nîmes, il offre une grande variété de paysages :

    Accueil Accueil

    La population de Saint Victor la Coste compte actuellement 1550 habitants.

    Au nord, s'étend la plaine viticole où les raisins se dorent au soleil pour donner des vins de grande qualité.

    Au sud, c'est le vallonnement des collines où s'épanouit une flore très typique des garrigues.

    Bref le genre de village où l'on se sent bien dès sont arrivée, ici tout est calme, tout est beau...

    Mais on n'était pas venu pour faire du tourisme mais un trial de 13.5km avec 250 m de dénivellé positif dont environ 6km de montée continue et un passage à 8 %...

     

    Accueil

     

     

     

     

    A Saint Victor ils savent organiser une course pédestre :

     

    Nous avons trouvé de suite le lieu de départ de la course car des panneaux indicatifs avaient été judicieusement placés dans le village.

    L'organisation le maître-mot de ce trial : au niveau du parking des personnes pour nous guider et nous aider à garer notre véhicule..

    Nous partons chercher nos dossards et on se voit remettre la récompence à tous les coureurs une bonne bouteille de côtes du rhône..

    On est parti s'échauffer un peu et je découvre le début du parcours : dès le départ se sera un chemin de terre avec des pierres au milieu de la garrigue.

    Accueil

    Accueil  

     

    Le parcours est montant pendant environ 6km, il y a un passage à 8% puis c'est de la descente et des passages techniques...

    Cette fois c'est le départ, le début du parcours est très étroit du coup on est coudes à coudes, c'est pas évident de trouver sa place, Xavier qui connaît la course (1h08 en 2009 et 1h07 en 2010) se faufile entre les coureurs ; moi j'ai du mal à revenir à son niveau... Gérard dès l'échauffement a de mauvaises sensations : il est parti pas trop vite...

    J'ai finalement réussi à revenir au niveau de Xavier : on est au 1er kilomètre, mais j'ai fait un gros effort pour réussir à me faufiler au milieu des coureurs, le rythme est soutenu et même si on est environ 150 coureurs au total, la pluspart d'entre-eux ne sont pas venus faire de la figuration..

    Xavier a décidé de hausser le rythme, moi je suis au seuil à 165 pulsasions pas question de le suivre ; surtout qu'il reste environ 5 kilomètres de montée quasi continue... Je le vois partir impuissant et admiratif, je vais faire le reste de la course seul...

    Je lache rien pour autant et je passe toute la partie montante sans faire le moindre arrêt ; je profite de la beauté des paysages, les organisateurs ont même pensés à distraire les coureurs en mettant le long du parcours des panneaux humoristiques : au pied de la montée à 8% un panneau disait : "Tu peux marcher, personne ne te vois !!!" ; j'ai adoré cette pointe d'humour...

    L'ambiance était de toute manière très festive, des coureurs étaient déguisés, et en plein milieu de la course, en pleine garrigue, surprise j'attend au loin de la musique de jeunes : guitares électriques et batterie ; je pense à une chaine hifi et le bruit augmente puis au détour d'un virage je vois un orchestre au complet qui fait son concert en pleine nature, juste pour le plus grand plaisir des coureurs....

     

    Que dire sur l'organisation : que tout était parfait les ravitaillements idéalement placés et très copieux, le balisage parfait, le parcours difficile mais très plaisant et surtout tellement beau...

    J'ai passé un très bon moment de running, à l'arrivée un superbe buffet attendait les coureurs...

     

    Côté résultats mon ami Xavier améliore son temps de manière remarquable il termine en 1h05... moi en 1h08 et mon ami Gérard qui souffrait d'un mal au ventre en 1h25.

    Résultats officiels :

    157 coureurs pour 13.5 km et 250 de dénivellé positif

     

    le 1er en 50mn 29

    Xavier  1h05 classement 39

    Joel     1h08 classement 66

    Gérard 1h25 classement 146

     Voici quelques photos de moi et de mon ami Xavier au 6km :

    Accueil

    Accueil

    Accueil

     


    Voici quelques photos de moi et de mes amis : à 200 m de l'arrivée dans une dernière et douloureuse bosse et à l'arrivée !!!

    Ici Xavier... 

    Accueil

     Moi d'abord de loin puis de près :

    Accueil Accueil

    et enfin Gérard :

    Accueil

    Accueil

    Accueil

     

     

    En conclusion une superbe course que je conseille à tous et toutes ; pour moi c'est certain en 2012 j'y serai...

      JOEL

    http://data0.eklablog.com/joelrunning/mod_article4015029_14.jpg http://data0.eklablog.com/joelrunning/mod_article4015029_15.jpg


    votre commentaire
  • J'y suis parmis les quelques 1100 participants : je passe furtivement devant la caméra vers la 7ème minute de la vidéo... il faut avoir de bons yeux !!!

     

     


    votre commentaire

  • Accueil

     

     

    Pour ce 1er marathon le dimanche 1er mai je me suis retrouvé à Nîmes à 7h30 : nous avions retiré les dossards le samedi après-midi et fait une petite reconnaissance afin de situé la ligne de départ et un lieu pour se garer pas trop éloigner... Finalement on a eu de la chance nous avons trouvé une place à 200m du départ...

    Après avoir bu un café, avec mes amis gérard et xavier on est parti se mettre en tenue et s'échauffé... Pour moi se sera un échauffement court ; je n'ai pas envie de laisser des plumes avant le départ...

    La foule arrive, j'ai l'impression qu'un régiment entier de militaire va participer à cette course tant on voit un peu partout des bidasses... 

    Côté organisation, rien à dire on voit qu'on est sur une grande course, tout est bien préparé, ils ont prévu des courreurs "ballon" : c'est à dire des courreurs volontaires qui courts avec un drapeau en couleur au-dessus d'eux et qui s'engage à faire le parcours dans un temps donné...

    Par exemple pour moi se sera le ballon de couleur "orange" ; en effet ce courreur va faire les 21km en 1h45 : et c'est pile mon objectif... Il y a un ballon rouge pour un temps de 2h00 et un ballon vert pour un temps de 1h30....

    La course 10km et le semi-marathon ont un départ commun ; sachant que l'on est plus de 1000 au départ du semi, sur la ligne de départ on est peut-être 1500 ; du coup entre le départ des premiers et des derniers il y a déjà plusieurs minutes d'écart : mais côté performance, l'organisation a tout prévu nous courons avec une puce électronique qui se déclenche quand on franchi la ligne de départ...

    Le départ est délicat en raison du monde : il faut se faufiler parmis les partipants avant d'arrivée à trouver se bonne posittion : pour moi et mes amis il nous faudra plusieurs kilomètres tant la foule est dense...

    C'est parti très vite : xavier qui a la vitesse instantanée me dit : "On est à 13,5 km/h, le ballon orange est parti très vite..." et ce n'est pas sans mal que l'on arrive à remonter à son niveau (il était bien devant nous sur la ligne de départ)...

    Gérard victime d'une douleur à la cuisse a baissé de rythme, avec xavier on reste collé au ballon jusqu'au 6ème kilomètre : au niveau du temps on est bien on a même un peu d'avance pour l'objectif à 1h45... 

    Xavier dans un grand jour se sent bien et décide de partir tout seul devant le ballon : moi je suis "au seuil" à 165 pulsasions, je sais que si j'accélère je risque de le payer cher au 15ème kilomètre, donc je reste collé au ballon jusqu'au 18ème kilomètre... et j'ai bien fait car à partir du 15ème kilomètre la distance commence à se faire sentir...

     

    Accueil

    Au 18ème kilomètre je sais que c'est gagné ; du moins pour les 1h45... aussi je décide de sortir et je fausse compagnie au ballon... Mais après 18km chaque accélération fait très mal et finalement je n'arriverai pas à mettre un gros écart au groupe ballon orange : je termine en 1h43... soit 2mn avant eux !!!

    Quand à xavier il a réussi 1h39 (chapeau bas xavier !!!) et gérard bien que blessé a terminé en 2h10...

    Accueil

     

     

     

     

     

     

     

     

     



    votre commentaire
  • Voici le récit du Trail du Plan d'Orgon que j'ai fait dimanche 22 mai 2011 près de Cavaillon :

     

    Accueil

     

    Récit course :    Départ 9h30 sous un soleil de plomb...    Pour cette première édition nous étions 80 au départ de la course des 12km :

      Accueil

     

    Accueil

       S'était un vrai trail avec un parcours dans les sentiers et sous-bois, beaucoup de montées et de passages techniques :   

    Accueil

    Accueil

       Dès le 1er kilomètre Xavier m'a laché photo ci-dessus dossard 66 moi derrière je me suis mis à courir "au seuil" ; je me suis calé sur 165 pulsasions au maxi je n'avais pas envie de me griller.   

    Accueil

    Accueil

       Gérard lui a fait la course plus en retrait pour raison de santé.    Le parcours était très roulant dans les descentes et il fallait se mefier des virages ; j'ai fait une sortie de route pour finir au milieu des ronces... 

    Accueil

      Au niveau des ravitaillements la course était au top et franchement avec la chaleur ils ont assurés...    Des photographes sur l'ensemble du parcours et des photos gratos sur le blog :    http://letrailduplan.over-blog.com/   

    Accueil Accueil Accueil Accueil

                Puis l'arrivée :   

    Accueil Accueil Accueil

        Voici les résultats : je termine 31ème sur 80, xavier (en super forme) 24ème et Gérard 68ème.   

    Accueil

       Pas mal pour une première édition.    JOEL  

      



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique